Présentation
Activités
Contact
Téléchargements
accueil


SARL Etienne LAZARO
Z.A. Bedun
03170 Bizeneuille
04 70 05 38 53
 

Plan d'accès
 

Etanchéité à l´air

    La RT 2012 impose un test d’étanchéité à l’air pour toute construction neuve depuis le 1er janvier 2013.

    Ce test de mesure d’infiltrométrie  permet de contrôler et mesurer les performances de perméabilité à l´air de l´enveloppe extérieure d´une construction neuve ou d´une réhabilitation.

    Pour exemple, en Auvergne, on considère qu’une maison individuelle consommera environ 10% d´énergie en plus pour le chauffage si elle passe d´une perméabilité à l´air de 0,6 (niveau BBC/RT2012) à 1,3 m3/h.m2 (niveau RT2005).

Quel est le principe d’un test d’infiltrométrie ?

    Il s’agit d’un test instrumenté permettant de mesurer les flux d’air s’infiltrant dans le bâtiment et de vérifier l’étanchéité à l’air du bâti (ou la perméabilité de l’enveloppe). Un ouvrant du bâtiment est remplacé par une porte soufflante (Blower Door) équipée d’un ventilateur, de manomètres et d’un analyseur relié à un ordinateur.

 

Bon à savoir !

    Un trou de 17 x 17 cm c’est la surface moyenne des fuites involontaires de toute maison RT 2005 ! Cette surface se réduit à la taille d’une carte bancaire (5 x 8 cm) pour une maison dotée d’une enveloppe efficace...

 Maîtriser l´étanchéité à l´air, c´est :

  • Assurer un confort thermique et acoustique
  • Protéger durablement le bâti et son isolation
  • Réduire la consommation d’énergie et faire jusqu’à 25% d’économies
  • Améliorer la performance énergétique des parois et des isolants
  • Contrôler la distribution et la qualité de l’air intérieur des bâtiments.

Préconisations

    Afin d’optimiser l’étude d’infiltrométrie, il est pertinent de faire réaliser, pour toute nouvelle construction :

    Un test de «qualité» quand le bâtiment est hors d’eau et hors d’air, afin de valider la mise en œuvre  du gros œuvre  et de l’isolation, des menuiseries, des membranes d’étanchéité à l’air.

    Ce test d’infiltrométrie est réalisé par un technicien certificateur indépendant. Il est réalisé après la pose du pare vapeur et avant l’intervention des autres lots. Un deuxième test devra être réalisé après l’intervention des autres corps d’état.

C’est une “garantie” de qualité de réalisation de l’enveloppe.

    Le deuxième test de mesure dit test «quantitatif» est donc réalisé au moment de l’achèvement des travaux, avant réception, afin de valider les valeurs à obtenir pour :

  • confirmer les éléments pris en compte dans l’étude thermique
  • les critères des labels

C’est une “certification” de la performance énergétique.

 



Constructions en bois à Bizeneuille (03) Allier : SARL Étienne Lazaro
imprimez cette page Imprimer le plan